25 Kislev 5778‎ | 13 décembre 2017

Archives Hamodia

À l'échelle de 1/60e du Bet Hamikdach !
   Par Laly Derai,
  No 16 décembre 2009, 'Hanouka

1,2 tonne de marbre de ‘Hébron et de pierres de Jérusalem, d'enluminures en or, de portes en bois de cèdre et de tentures de soie : voici la maquette du Temple qui est désormais accessible au grand public. Cette maquette, l’une des plus précises qui soient, a été placée sur le toit du nouveau complexe de la yéchiva Aish Hatorah à Jérusalem, qui se situe face au Kotel et au mont du Temple.
Faites un petit effort d'imagination et projetez vous dans le futur… Imaginez que face à vous se trouve le Temple… Maintenant ouvrez les yeux : vous avez devant vous la plus grande maquette du Temple qui n'ait jamais été construite ! C'est vrai, elle ne se situe pas exactement sur le site d'origine du Bet Hamikdach qui est pour le moment '' occupé '' par trois mosquées. Il est vrai aussi que cette maquette n'est pas suffisamment grande pour nous permettre d'y pénétrer, mais c'est quand même le plus proche du Bet Hamikdach que l'on ait pu avoir. Pour le moment du moins… Voici en fait près de dix ans que des rabbanim et des architectes travaillent en secret et en étroite collaboration pour réaliser la plus grande maquette du Second temple jamais construite. Dix ans au cours desquels tous les détails ont été réfléchis, tous les dilemmes hala'hiques aussi bien que techniques aplanis, et toutes les descriptions suivies scrupuleusement. Au terme de toutes ces années de travail, la magnifique maquette réalisée par l'artiste Mi’haël Oceanis a été transportée grâce à un grue sur le toit du nouveau complexe de la yéchiva Aish Hatorah à Jérusalem, face au Kotel et au mont du Temple. Réalisée dans les matériaux d'origine (marbre, pierre et or), cette maquette sera visible pour le grand public à partir de cette fête de ‘Hanoucca. « Nous savons que notre bâtiment se situe dans l'endroit le plus beau du monde et que de son toit, on peut voir le mont du Temple !, confie le directeur de Aish Hatorah, Ephraïm Shore. Il fallait qu'à partir de ce toit, on puisse donner la possibilité de vivre ne serait-ce qu'1/60e de ce que nos ancêtres ont vu et vécu lorsque le Bet Hamikdach était encore parmi nous ». 1/60e, c'est précisément l'échelle de cette maquette qui reproduit non seulement l'extérieur mais aussi l'intérieur du Temple. « Nous nous sommes heurtés à un dilemme lorsque nous avons conçu ce projet, poursuit Ephraïm Shore. Fallait-il mettre l'accent sur le côté esthétique ou sur le côté ' limoud ' du bâtiment ? En fin de compte, nous avons choisi de privilégier l'approche ' limoud ' puisque de toutes façons, il s'agit d'un monument d'une grande splendeur qui n'a pas besoin d'être présenté comme une œuvre artistique. Ensuite, nous nous sommes heurtés à un autre problème : comment montrer l'extérieur du Bet Hamikdach, mais aussi l'intérieur ? Or, nous avons pu régler ce problème grâce à un système de poulies hydrauliques qui surélèvent les murs et permettent de contempler ce qui se passait à l'intérieur, y compris la Ménora, le Ei'hal et le Aron Habrit ». Le nouveau complexe de Aish Hatorah inclura donc un musée, un centre d'études et un site touristique. Il aura pour objectif de démontrer l'influence du judaïsme sur le monde et l'humanité tout entière. À Aish Hatorah, on indique que ce centre contribuera à renforcer le lien qui relie tout le peuple juif à Jérusalem. « Nous avons constaté que le lien intrinsèque qui rattache Am Israël et le mont du Temple est méconnu et, que de ce fait, certains se permettent de le renier et de le détruire », conclut Shore. Une maquette du Temple face… au mont du Temple, en attendant le véritable Bet Hamikdach sur son site d'origine - le Har Habayit !