25 Kislev 5778‎ | 13 décembre 2017

Archives Hamodia

La communauté dit au revoir aux « olim 2009 »
   Par Serge Golan,
  No 22 juillet 2009, Aliya

A quelques jours du « grand départ » des immigrants de cette fin juillet vers Israël, les responsables communautaires ont apporté bénédictions et encouragements aux candidats à l’alya. Cette année, ils seront en tout 2 000 à venir de France - mieux que l’an dernier, où l'on en avait compté 1 850.
Les uns partent, les autres restent… espérant cependant bien les rejoindre un jour ou l’autre. Comme chaque été depuis quatre ans, la communauté a donc voulu marquer le coup et dire solennellement « au revoir » aux candidats à l’alya à l’occasion de la « Cérémonie des olims » organisée ce jeudi 16 juillet à la synagogue de la Roquette à Paris.Ce soir-là, 250 futurs Israéliens s’étaient retrouvés à l’appel du Consistoire de Paris et de l’Agence juive. Pour l’occasion, la plupart des responsables communautaires avaient fait le déplacement afin d’apporter aux partants leurs bénédictions et leurs derniers encouragements, au premier rang desquels, le grand rabbin de France, Gilles Bernheim, ainsi que le grand rabbin de Paris, David Messas. On reconnaissait également Daniel Sheck, l’ambassadeur d’Israël en France, Joël Mergui, le président des Consistoires, et Gil Taïeb, le vice-président du FSJU. Mais c’est David Roche qui a surtout attiré l'attention : le directeur de l’Agence juive quitte en effet son poste après cinq ans passés à Paris.Une période durant laquelle, comme il l’a rappelé, il a fallu « gérer » la fin de la grande vague d’alya de la première partie des années 2000, alors que les Juifs de France étaient confrontés à une poussée d’antisémitisme sans précédent. Un défi qui a consisté à « transformer l’alya refuge en alya de choix », comme le résume David Roche. Désormais, l’Agence juive encourage donc les candidats à la montée en Eretz Israël à planifier soigneusement leur départ, notamment par le biais des nombreuses formules qui leur sont proposées. Pour la plupart, il n’est désormais plus question de quitter la France sans avoir commencé à prendre des cours d’hébreu ou sans une inscription préalable des enfants dans l’école adéquate.Selon les chiffres de l’Agence juive, ils devraient ainsi être 2 000 à faire cette année le « grand saut » - contre 1 850 en 2008. Une progression dont s’est félicité Nathan Charansky, le nouveau président de l'Agence juive dans un message vidéo diffusé lors de cette soirée. Cette intervention du plus célèbre des ex-refuzniks était également destinée à insuffler un peu de courage à ces olim, plongés dans l'inquiétude des derniers jours précédant l’alya. Une partie d’entre eux étaient en effet inscrits dans le « Vol groupé 2009 » qui verra 250 Juifs de France être accueillis en grande pompe en Israël, ce mercredi 21 juillet…